Le Clitopilus prunulus, ce champignon blanc de petite taille, court sur pied et ayant une forme assez irrégulière, a une odeur prononcée de farine fraîche et, de ce fait, porte plutôt bien son nom commun de «meunier». Il pousse dans des endroits semblables aux cèpes de Bordeaux et généralement durant la même période. On dit alors que lorsque l’on trouve des meuniers, il faut prolonger les recherches... car le bolet n’est sans doute pas très loin! C’est un excellent comestible, d’une texture agréable et très fin au niveau de son goût.

Mais la prudence s’impose, car ses proches cousins, les clitocybes blancs, sont, eux, très toxiques et provoquent d’importants troubles gastriques. Afin de connaître les principales caractéristiques que l’on peut observer entre ces deux sporophores, il convient de faire attention aux points suivants: les meuniers ont un chapeau blanc grisâtre, mat et velouté, avec une marge assez irrégulière et longtemps enroulée. Ils sont très fragiles et se cassent facilement au fond de nos paniers. A maturité, ces champignons développent une sporée rose, soit une coloration des lames qui deviennent rosées, alors que celles des clitocybes blancs restent d’un blanc pur. Il faut réellement faire attention lorsque l’on ramasse des Clitopilus prunulus tout frais, car les lames seront encore bien blanches. Lorsque l’on trouve un groupe de deux ou trois meuniers, on pourra alors observer, à condition que ceux-ci soient à maturité, une fine couche de spores déposée sur le chapeau du champignon se trouvant en dessous. Les observateurs seront alors récompensés par cette belle découverte. Faisons un peu de latin, enfin! Clitopilus veut dire à chapeau incliné, ce qui est souvent le cas. Prunulus signifie petite prune. Afin que ce «chapeau incliné à allure de petite prune» puisse émoustiller vos papilles, ne prenez pas le risque de le consommer sans le faire au préalable contrôler par un expert Vapko.

Frédérique Clerc

 

Suivez ce lien pour trouver d'autres articles de mycologie